article

Entretien d’embauche en anglais en 5 étapes

Seulement 1 dirigeant ou responsable RH sur 2 évalue systématiquement la maîtrise d’une langue étrangère lors du recrutement, quand 29% disent l’évaluer parfois. 51 % à constater qu’un mauvais niveau en anglais d'un collaborateur est néfaste à la bonne conduite d’un projet. Voici quelques conseils pour mener un test de recrutement en anglais de façon réussie.

D’après une étude menée par YouGov en 2017, 27 % des recruteurs se fient simplement aux diplômes ou mentions sur le CV pour évaluer le niveau en anglais des candidatures et 39 % se contentent d’une conversation en anglais informelle durant l’entretien (HR-VOICE.com). Une bonne maîtrise de l’anglais de leurs collaborateurs est primordiale pour les entreprises car 51 % des (D)RH déclarent avoir déjà constaté qu’un mauvais niveau en anglais d’un collaborateur est néfaste à la bonne réalisation d’un projet. En tant que recruteur vous devez être particulièrement vigilant car le coût moyen d’un recrutement raté est évalué par Compta Online entre 20 000 et 200 000 €. Si la maîtrise de l’anglais est une compétence que le candidat doit utiliser quotidiennement, vous devrez évaluer celle-ci avec précision. Si votre salarié ne dispose pas d'un niveau suffisant en anglais, une formation en anglais des affaires (éligible CPF) s'imposera alors à lui.

Etape 1 : évaluer son niveau en anglais par une analyse minutieuse de son CV :

1.1 - Une simple mention "courant, lu, parlé, écrit" est insuffisante pour évaluer le niveau d'anglais d'un candidat :

Sachez lire entre les lignes ! Soyez prudent car les seules mentions « courant, lu, parlé et écrit » peuvent être surestimées par vos candidats et restent vagues pour évaluer le véritable niveau en anglais de votre candidat.

1.2 - Une certification en anglais est un plus sur un CV sous certaines conditions :

Votre candidat mentionne une certification en anglais (comme le test BrightTOEIC, Linguaskill – BULATS…) sur son CV, c’est un bon point ! Pensez à comparer le score mentionné à l’échelle CECRL. Il faudra aussi vérifier la date de passation car ces certifications ne sont valables que deux ans. Soyez prudent, avant l'entretien demandez à vos candidats qu'ils vous envoient par e-mail leur certificat en version PDF. Cambridge English Assessment propose d'ailleurs aux recruteurs un service en ligne de vérification des résultats pour le Linguaskill (BULATS).

1.3 - Une expérience professionnelle à l'étranger est un critère de recrutement déterminant :

D’autres éléments sur son CV constituent des indications sur son niveau d’anglais : expériences professionnelles à l’étranger (VIE, stage…) ou en France dans des multinationales renommées ainsi que des expériences personnelles à l'international (programme humanitaire, séjour linguistique, programme d’échange Erasmus)…

1.4 - La fréquence d'utilisation de l'anglais en entreprise est à demander :

Si ce n’est pas précisé sur son CV, pensez à lui demander sa fréquence de pratique de l’anglais en entreprise sur ces deux dernières expériences professionnelles (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, occasionnelle) et pour quelles tâches professionnelles précisément.

1.5 - Son profil Linkedin est présenté en version anglaise ?

Veillez également à consulter son profil Linkedin pour voir si votre candidat a pris la peine de le présenter en version anglaise. Cela vous permettra de juger de ses capacités rédactionnelles en anglais et sur sa maîtrise écrite du jargon anglophone lié à son métier.

Etape 2 : Présélection par téléphone avant l’entretien d’embauche :

Gagnez du temps avant de le convier en entretien, appelez-le par téléphone et parlez-lui brièvement en anglais. Si votre candidat s’est débrouillé par téléphone, vous pouvez passer à la 3e étape.

Etape 3 : le test de niveau en anglais avant l’entretien d’embauche :

Si seulement 28 % des décideurs RH font passer des tests pour évaluer le niveau d’anglais de leurs candidats, le test « BRIGHT ANGLAIS PROFESSIONNEL » (certificateur Bright Language) est le test de recrutement en anglais le plus réputé chez les recruteurs (il est éligible au CPF) :

3.1 - Le Bright, un test d'anglais en ligne pratique et flexible :

Vos candidats passeront le test directement à leur domicile grâce au service de surveillance à distance Bright secure proposé par le certificateur Bright Language. Vous gagnerez un temps précieux pour certifier ses compétences en anglais. Ils peuvent sinon passer en ligne le test Bright depuis un centre de passation agréé par Bright Language.

3.2 - Le Bright, un test d'anglais en ligne très rapide :

Il dure environ 40 minutes (plus court que le TOEIC qui dure 2h15) et permet d’évaluer la COMPRÉHENSION ÉCRITE & ORALE de l’anglais en contexte professionnel. Les résultats sont visibles immédiatement du candidat (si passage classique en centre de passation agréé par Bright Language) sur la plateforme en ligne de Bright Language.

Mais avec le système de surveillance à distance Bright Secure, vous devrez attendre 7 jours pour les obtenir car les examinateurs doivent vérifier les enregistrements vidéos pour attester de la conformité des conditions de passage de l'examen.

3.3 - Le Bright, un test d'anglais en ligne reconnu à l'international :

Il est reconnu dans plus de 80 pays et les résultats communiqués sont directement comparables à l’échelle CECRL. Elle est reconnue par les professionnels de la formation en France puisqu'elle est éligible au CPF.

Si le niveau atteint par votre candidat vous convient, vous pouvez alors le convier à un entretien d’embauche. Pour rappel, voici les meilleurs niveaux CECRL et leur correspondance avec le test Bright anglais professionnel :

  • Note de 3,5/5 au test Bright anglais : B2 (Niveau avancé/indépendant)
  • Notes de 4 à 4,5/5 au test Bright anglais : C1 (Niveau autonome)
  • Note de 5 au test Bright anglais : C2 (Niveau bilingue).

3.4 - Le Bright, un test d'anglais en ligne le plus compétitif en terme de prix :

Cela revient moins cher de passer le test Bright anglais pour vos candidats ou vos salariés (inclut dans nos formations en anglais professionnel éligibles au CPF préparant au test Bright) que de passer d’autres certifications en anglais telles que le TOEIC…

Etape 4 : le test de niveau en anglais pendant l’entretien d’embauche :

4.1 - L'emploi d'un vocabulaire en anglais technique et professionnel :

Durant l’échange avec votre candidat, portez une attention particulière au vocabulaire technique et professionnel employé par celui-ci, en lien avec le poste convoité.

4.2 - Les questions à poser lors de l'entretien d'embauche en anglais :

Voici quelques exemples de questions que vous pourrez poser à chacun de vos candidats pour juger de leur aisance à l’oral en anglais :

Q1 : Tell me about yourself

Q2 : Tell me about your last experience

Q3 : Why are you interested in our job offer ? Why are you leaving your job ?

Q4 : Tell me about your last holiday ou what do you like doing at the weekend ?

4.3 - Evaluez l'expression orale du candidat avec le test d'anglais en ligne BRIGHT FIVE STAR :

Sachez que vous pouvez aussi externaliser l’évaluation du niveau d’aisance à l’oral de votre candidat via le test BRIGHT FIVE STAR  qui évalue les 4 compétences en anglais : compréhension écrite & orale (test Bright anglais professionnel), expression écrite (Bright Writing) et orale (Bright BLISS). Les résultats vous seront communiqués dans les 48h (le temps pour les examinateurs de corriger l'expression écrite du candidat).

 

Etape 5 : le test de niveau en anglais – rédaction d’un mail professionnel :

Vous souhaitez juger de ses capacités rédactionnelles en anglais des affaires dans un contexte professionnel ? Soumettez-lui par exemple une étude de cas avec un e-mail professionnel à rédiger en lien avec son métier (ex : réponse à un partenaire commercial étranger).

Pour aller plus loin

Test Bright anglais professionnel : pourquoi choisir le test d'anglais en ligne Bright pour vérifier les compétences en anglais de vos recrues ?

Bright ou Pipplet FLEX ? : laquelle de ces deux certifications en anglais est la plus reconnue dans le monde de l'entreprise et au niveau mondial ?

Comment utiliser son CPF pour passer une certification en anglais ?

à lire aussi

[Ecoles, Universités, CFA....], Pour réussir cette rentrée, organisez votre enseignement à distance. Pour découvrir solutions digitales, conseils et astuces, téléchargez ce guide

En tant que professionnel, en renseignant votre e-mail vous acceptez de recevoir nos newsletters, des contenus personnalisés, des offres adaptées et des enquêtes.
Les informations vous concernant sont recueillies à partir de ce formulaire pour le compte de de la marque Nathan / Sejer.
En savoir plus

Si vous ne souhaitez plus recevoir d’informations de notre part, vous pouvez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent dans chaque email.
Conformément à la Loi Informatique et Liberté de n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au Règlement (UE) 2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr.
Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente.

Livre blanc :
Pour booster ma carrière, quelle certification en anglais choisir avec mon cpf ?

En tant que professionnel, en renseignant votre e-mail vous acceptez de recevoir nos newsletters, des contenus personnalisés, des offres adaptées et des enquêtes.
Les informations vous concernant sont recueillies à partir de ce formulaire pour le compte de de la marque Nathan / Sejer.
En savoir plus

Si vous ne souhaitez plus recevoir d’informations de notre part, vous pouvez à tout moment vous désabonner en cliquant sur le lien de désinscription présent dans chaque email.
Conformément à la Loi Informatique et Liberté de n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au Règlement (UE) 2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr.
Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente.